Le journal du congrès

A Saint-Jean-Pied-de-Port au Pays Basque, les 22 et 23 avril 2015

Au lendemain du congrès retrouvez en pièce jointe :

– Le rapport moral voté
– L’interpellation du ministre

– Le discours de clôture
La mini revue de presse

Et sur ce lien, quelques photos avant une sélection plus large et affinée à venir :
https://www.dropbox.com/sh/yevgh5qgfbp7ovw/AAC1NZcQeF9K06TjKGqofT82a?dl=0

Congrès 2015


Merci à tous pour ce congrès !

Notre rêve commun peut se réaliser

Aux adhérents et adhérentes de la Confédération paysanne et de l’ADDEAR 12

Lundi 24 novembre, La Mouline

Il y a un peu plus de 2 ans, la Conf Aveyron était l’invitée d’honneur de LURRAMA : du salon de l’Agriculture Paysanne du Pays Basque. Ce fût un grand moment de débats, d’échanges, et de convivialité, et pour beaucoup d’entre nous la découverte du fonctionnement d’une Chambre dAgriculture associative dédiée à l’Agriculture Paysanne.
 
De retour sur les terres aveyronnaises, motivés par ces 2 journées que nous venions de vivre, nous avions un projet en tête : pourquoi pas chez nous, en Aveyron, regrouper les structures agricoles alternatives ? Utopique, nous a t’on dit. Pourtant, l’idée à fait du chemin, du chemin…

Aujourd’hui, après de nombreuses et parfois longues rencontres, des structures agricoles, mais aussi des associations avec lesquelles nous partageons les mêmes valeurs, sont prêtes à se regrouper dans un même lieu : «La Maison Commune».
Pour fédérer ce groupe, il fallait qu’il puisse s’identifier à un lieu. Au cœur de Rodez, tout prêt de la gare SNCF, les anciens entrepôts et bureaux de la SERNAM, pourraient être notre future « Maison Commune ».
Pour prendre une option sur l’achat, le temps d’avancer notre réflexion commune, nous devons avancer 10% du montant de la valeur des locaux, soit 35000€, avant fin 2014. Cette somme doit transiter par les différents partenaires partants pour ce projet.

Si vous souhaitez que la Conf’ et l’ADDEAR continuent à s’investir dans ce projet de Maison Commune, comme décidé lors de l’AG, et confirmé par le dernier Comité Départemental, si vous pensez que notre contribution en tant que structure à du sens, alors, vous pouvez faire un don qui nous permettra d’être présents dans l’acompte à verser.
En pièces jointes, vous trouverez un descriptif plus détaillé du projet, et un coupon pour vos dons, au nom de l’association de Préfiguration de la Maison Commune. Votre don est à renvoyer à la Conf’ à La Mouline.

Notre rêve peut devenir demain réalité.

Par la contribution d’un grand nombre d’entre vous, selon les moyens de chacun, nous allons construire ensemble cette « Maison Commune » des alternatives.

Les membres des Conseils d’administration de l’ADDEAR 12 et de la Confédération paysanne.

Télécharger la fiche de synthèse (pdf)

 Télécharger le bulletin de souscription (pdf)

Maison Commune - 1

28 octobre – Le rassemblement devant le tribunal

J 15 – AMIENS

Caravane des grévistes - 28 oc
Cliquez sur la photo pour ouvrir le diaporama
(Photos Guillaume De Crop)

Discours de Jean-Paul HENRY

Vous voir si nombreux aujourd’hui, cela fait vraiment chaud au cœur. Merci de votre présence. Merci pour toutes celles et ceux qui nous ont soutenus, accueillis et contribué à la réussite de la caravane.
Une pensée particulière pour Rémy, jeune de 21 ans mort ce week-end au Testet où nous somme passé il y a quelques jours…

Nous sommes 5 grévistes de la faim contre l’exclusion des petits paysans victimes des nouvelles dispositions franco-françaises de la PAC décidées par M. Le Foll et contre l’industrialisation de l’Agriculture.
• Michel, éleveur confédéré de l’Aude,
• Christian, éleveur confédéré Alsacien,
• Lucien, paysan-arboriculteur Breton qui toute sa vie à pratiqué l’Agroécologie,
• William, secrétaire National des Amis de la Confédération Paysanne,
• et moi, paysan dans le Haut-Doubs, en production de lait à Comté.

Nous avons été accompagnés par :
• Marie, la consom’actrice, soucieuse de l’avenir des paysans et de ses petits enfants.
• Christian Roqueirol, paysans du Larzac, membre du Comité national et de Via Campesina,
• Guy, délégué général du réseau Semences Paysannes,
• Michel, co-fondateur de la coopérative Andines dans une démarche d’économie équitable et solidaire.

Enfin, les « petites mains », invisibles, mais si importantes pour l’arrivée de notre caravane à bon port : Yome, le faucheur Volontaire (grand reporter de tout ce périple ndlr) et Jean-Pierre, militant multicartes, tous 2 à temps plein.
Nous sommes partis le 15 octobre de Narbonne et après 3000 km,  nous sommes à  Amiens. Et depuis, nous n’avons pas mangé !!!

Lire la suite

24 octobre (2) – Vous étiez pourtant prévenus

J 10 2e partie – Saint-Aignan-sur-Ry

À la sortie des Bouillons, passage par un labo médical du centre ville de Rouen : les grévistes donnent leur sang pour la nation. Ils ont de la veine, les analyses sont bonnes ! C’est reparti mon kiki : Road 66 dans le bocage jusqu’à St-Aignan-sur-Ry.
Pourquoi St-Aignan ? Parce qu’Olivier Lainé y crèche, que depuis presque 30 ans il y fait du cidre, bio bien sûr. Mais surtout, qu’il fait partie des 9 prévenus au procès d’Amiens du 28. Fallait absolument passer le voir. Sur la photo, c’est le 7ème en allant de droite à gauche (logique non ?!?!). Il nous montre son système de chauffage aux copeaux de bois. Il a l’air serein face au procès qui vient et nous révèle son hospitalité cidrière. Oups ! Pas pour tout le monde. À la santé des prévenus et des grévistes contre l’industrie mortifère. La caravane passe et la chaudière aboie.

caravane-grevistes-24octobre-2

24 octobre (1) – Les vélos et les Bouillons

J 10 1ère partie – Le Mans > Verneusses

Convergences et RÉ-SIS-TANCES !!!
Hier soir, nous avons rejoint une caravane de cyclistes partis de Notre Dame des Landes. Ça alter-converge dans les esprits. Ça chante, ça ripaille… et ça tisane dur ! Nous sommes chez Stéphanie et Sikko, à l’Eure des grandes plaines, dans une oasis « biolait ». Ici le troupeau de Frisonnes rayonne ! Malgré la bruine, la bonne humeur est dans le pré avec cet accueil au coin du poêle. Au matin, une photo de famille velo/galériens de la faim, puis c’est le départ de nos altercyclistes sous des nuages faisant pluie-pluie. Pour nous, direction Rouen. C’est l’occupation foncière qui sera au menu du jour : la « Ferme des Bouillons » nous attend pour midi trente. Cette campagne urbaine prend un parfum de ZAD contre un Xe projet de centre commercial de la famille Mulliez. La soupe et les coulis de tomates sortis du potager illuminent la tablée… de celles et ceux qui mangent. Testet, 1000 vaches, Notre Dame des Landes, infos des luttes, convergences militantes et envolées libertaires, on va gagner la bagarre de la réappropriation des terres agricoles. Sus aux grandes « surfarces » ! D’ailleurs, c’est la teuf de l’anti-consommation ce week-end aux Bouillons…. Allez-y ! « Paris-Normandie Press » dégaine une journaliste sur place pour faire le portrait de ces combattants pacifiques de la cause paysanne : les résistants du Bouillons sont durs à la tâche et Auchan.

Caravane des grévistes - 24 oc
Cliquez sur la photo pour ouvrir le diaporama
(Photos Guillaume De Crop)

22 octobre – On chambre l’institution ministérielle !

J 8 – Vesdun  > Bourges

La rencontre avec le directeur de la Chambre d’Agriculture du Cher, M. Guerre, commence un peu après 9H. On dénombre 140 départs d’agriculteurs dans le département pour 42 installations aidées, 50 exploitations en difficulté sont suivies par les services consulaires. Le débat autour du registre agricole s’installe et ses divers aménagements sont discutés. La politique d’exclusion gagne du terrain. Philippe de Martimprey, secrétaire général local met en cause le fonctionnement de la chambre, de la SAFER et témoigne de la difficulté de représentation.

Les grandes fermes de France trouvent leur place dans le département, y compris en production biologique. A l’inverse, le directeur ne connaissait pas le nombre de fermes de moins de 10 vaches ni le nombre de troupeaux. Il y a pourtant urgence à les protéger ! Il s’est engagé à transmettre les chiffres à la Confédération paysanne du Cher. Drôle de « pays » où, dixit M. Guerre, la surface moyenne agricole par exploitation est de 350 hectares : record national ! La Beauce battue à plates coutures ! Warff !!!

Caravane des grévistes - 22 oc
Cliquez sur la photo pour ouvrir le diaporama
(Photos Guillaume De Crop)