confaveyron.org

La Confédération paysanne Nord-Pas-de-Calais – Le CEDAPAS Nord-Pas-de-Calais

COMMUNIQUé DE PRESSE

McDonald’s tente de redorer son blason avec la création d’un réseau de fermes de référence en « agro-écologie ». L’enseigne propose même des visites thématiques, comme hier sur la pomme de terre à la ferme Leprince à Béhagnies.

Lorsqu’on s’intéresse de plus près à ces fermes de référence on se rend compte que d’agro-écologie il n’y a que le mot. Pour les pratiques, il s’agit tout simplement d’un « verdissement » qui consiste à optimiser, à grand renfort de technologie, des systèmes d’agriculture industrielle. Celle-là même qui est à l’origine de la disparition de milliers de paysans.

L’agro-écologie ce n’est pas cela ! Pierre Rabhi la définit comme ‘bien plus qu’une simple alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde du respect de la vie et replace l’être humain dans sa responsabilité à l’égard du vivant.”

L’agro-écologie suppose de se passer des produits chimiques de synthèse, de réduire les consommations d’énergie fossiles et d’intégrer un objectif de relocalisation de la production et de préservation de l’emploi.

Or qu’est-ce que le système Mc Do en région ? Il s’agit d’un système standardisé destiné à produire en quantité une nourriture standardisée. Les variétés de pommes de terre demandées ne correspondent pas au terroir, sont sensibles aux maladies et au stress hydrique. Les producteurs sont donc contraints d’utiliser des pesticides de synthèse et d’irriguer leurs cultures.

Pour réduire l’impact sur la ressource en eau, changer de variété serait beaucoup plus efficace que de piloter l’irrigation via des sondes hygrométriques.

L’augmentation de surfaces nécessaire à cette production industrielle accroît la pression des maladies et aggrave, par la présence de parcelles de grandes tailles peu diversifiées, les phénomènes d’érosion et de destruction de la biodiversité. D’où la nécessité d’utiliser plus d’engrais et de pesticides !

Seules de grosses fermes peuvent répondre aux contraintes et aux investissements liés à ce type de production industrielle et technologique. Pour un territoire maillé de petites fermes viables et vivables…il ne faut pas compter sur Mc Do.

En lien avec le collectif pour une agro-écologie paysanne*, nous défendons une vision plus ambitieuse de l’agro-écologie, une agriculture sociale et écologique ancrée dans les territoires. La démarche d’agriculture paysanne que nos deux structures défendent depuis plus de 20 ans va dans ce sens…

Contacts :
Confédération paysanne : 03 21 24 31 53 ou nordpasdecalais@confederationpaysanne.fr
CEDAPAS : 03 21 24 31 54 ou cedapas.npdc@orange.fr