confaveyron.org

Communiqué de presse

Rodez, le 18novembre 2021

La Confédération Paysanne alerte sur la disparition programmée de l'élevage plein-air

Cette semaine le magasin Carrefour de Millau dans l’Aveyron fait une promotion sur la viande de porc, en faisant de la publicité avec une photographie d’un cochon dans un champ… La Conf’ Aveyron dénonce l’utilisation frauduleuse de l’image plein-air et veut en profiter pour parler de l’élevage plein-air qui est gravement menacé aujourd’hui !

En effet, sous couvert de lutte contre la grippe aviaire, le gouvernement vient de publier trois arrêtés qui ont comme conséquence concrète la fin de l’élevage plein-air en France. Le choix des éleveurs et éleveuses est restreint : soit accepter d’enfermer leurs animaux la majeure partie de l’année quand cela leur est possible soit cesser leur activité. Environ 30% des éleveurs vont être acculés à la cessation très prochainement.

En revanche, la politique sanitaire actuelle ne s’attaque pas à l’industrialisation de la filière volailles qui est à l’origine de cette crise sanitaire : transports incessants d’animaux vivants, uniformisation génétique et densité animale excessive.

Pire, cette réglementation a des conséquences scandaleuses :
– la fin de l’élevage de volailles plein-air ;
– une tromperie massive des consommateurs et consommatrices en vendant comme du « plein-air » des produits qui ne le seront plus ;
– la destruction du cahier des charges des labels qui garantissaient une densité au moins huit fois plus faible et un accès au plein-air durant toute l’année ;
– un coup fatal au bien-être animal en enfermant les volailles une grande partie de l’année voire toute l’année comme dans les unités industrielles ;
– la destruction des circuits alimentaires locaux et la baisse de la qualité des produits proposés à la population.

Partout en France, nous interpellons nos élus, sensibilisons les citoyen.nes qui plébiscitent pourtant le mode d’élevage plein-air et appelons à signer la pétition de soutien.

Nous ne céderons pas à la dictature des lobbies qui utilisent l’image du plein-air pour faire du profit mais trompent le consommateur et font disparaître l’élevage paysan ! Nous annonçons sans détour que nous soutiendrons les éleveurs et éleveuses plein-air en résistance face à cette règlementation absurde !

CONTACTS
Claire BARRÉ : adhérente de la Confédération Paysanne 12 – 06.51.82.47.55
Christian ROQUEIROL : adhérent de la Confédération Paysanne – 06.72.68.45.40