confaveyron.org

Communiqué de presse

Lors de la réunion d’information du 25/09/2015, la DDCSPP (ex DSV) a rappelé que la FCO n’était pas transmissible à l’homme et que cette maladie n’altérait en rien le lait et la viande. Ce qui fait dire à la Conf’ que la FCO devrait être déclassée au niveau européen pour alléger la prophylaxie actuelle qui est disproportionnée face aux risques encourus.

En attendant, le branle-bas de combat est en marche. Différentes zones réglementées sont effectives. La circulation et la commercialisations des animaux sont freinées, voir interdites ; vaccination, quarantaine, prise de sang, virologie, désinsectisation, sont prévues. Seule la circulation à l’intérieur d’une même zone, reste inchangée. Dans le doute, les éleveurs peuvent se rapprocher de la DDCSPP.

La vaccination obligatoire du cheptel de souche n’est pour l’instant pas décidée au niveau national. La Conf’ réclame la liberté vaccinale, c’est au paysan de décider s’il vaccine ou pas. La DDCSPP nous a assuré que la désinsectisation serait effectuée en milieu confiné pour protéger l’environnement, en évitant surtout de traiter les fumières, mares, etc…
L’hécatombe des élevages d’abeilles ne doit pas se reproduire comme lors de la précédente épidémie FCO.

Prochaine réunion d’information le vendredi 2 octobre.

Contact : Francis Sabrié : co-porte-parole de la Confédération paysanne : 05.65.48.44.30

 

Catégories : FCO